map

73 rue Edoudard Vaillant,
95870 bezons
01.39.47.67.50

LE SACREMENT : UN SIGNE, UNE PAROLE, UN SYMBOLE

Notre communauté paroissiale célèbre en ce début d’année pastorale, les sacrements et autres rites qui auraient dû l’être depuis le mois de juin : la crise sanitaire provoquée par le Coronavirus n’a pu permettre de grands rassemblements en ce temps-là. Même si la situation est toujours préoccupante, la paroisse de Bezons comme les autres, essaie de respecter avec beaucoup de rigueur, les diverses consignes qui sont données. La cérémonie peut donc avoir lieu et depuis plusieurs jours déjà, les jeunes catéchumènes s’y préparent dans une ambiance de prière et de convivialité.

Lorsque deux êtres humains s'aiment, ils s’échangent des mots d'amour mais aussi des gestes et des signes. Il en est de même de la relation entre Dieu et les hommes : les dons de Dieu, parce qu’ils ne sont pas visibles à l’œil nu, passent par des réalités sensibles et bien concrètes. Ce sont les sacrements que l’homme reçoit en professant sa foi en Dieu.

Le mot « sacrement » vient du latin sacramentum, lui-même issu d’un mot grec, qui signifie « mystère ». Les sacrements sont des signes, des gestes visibles, accompagnés de paroles, qui permettent aux hommes de prendre conscience et de faire l’expérience réelle de la présence de Dieu dans leur vie. La parole dit ce que le geste accomplit et le geste réalise ce que la parole annonce : en versant l'eau sur le front du baptisé, le prêtre dit « Je te baptise au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit ». Cette eau, bien visible, jointe à la parole du prêtre devient le sacrement du baptême qui manifeste et communique la vie de Dieu à celui qui le reçoit.

Tout sacrement est pur don de Dieu et ce don nous accompagne tout au long de notre vie. Il ne se réduit pas au jour de sa célébration : lorsqu'on est baptisé, marié ou ordonné prêtre, c’est pour toute la vie. Et même si certains sacrements comme l’eucharistie, l’onction des malades, la réconciliation, sont « renouvelables », ils permettent cependant à l’homme de vivre continuellement de leurs bienfaits. La grâce du Seigneur est toujours là.

Mais cette grâce reçue a besoin d’être entretenue et nourrie. Ce sera l’effort de l’homme. C’est pourquoi nous invitons ces jeunes à chercher à grandir dans la foi par leur assiduité à l’aumônerie, par leur participation régulière à la messe dominicale, par la prière à la maison, au lever et au coucher, par la lecture d’extraits bibliques, etc. Les parents, parrains et marraines ont aussi un grand rôle à jouer dans leur croissance spirituelle : une chose est d’organiser même modestement la cérémonie de son enfant, une autre est de l’encourager à continuer et à grandir dans la foi. Merci d’avoir pris l’engagement le jour de son baptême. Dans la vie chrétienne, les sacrements ne sont pas comme des parchemins mais plutôt comme des moteurs pour toute la vie. Ils relient les hommes à Dieu par le plus intime d'eux-mêmes. Entretenons ce point intime.

Puisse toute notre communauté chrétienne aussi continuer d’accompagner et d’encourager nos chers jeunes dans leur cheminement de foi.

 

Père Roger Nzau Phoba

215

A propos de la paroisse

La paroisse Saint-Martin de Bezons a été construite à la rue Edouard Vaillant en 1937 - 1938. Tous les fidèles, un peu plus de 400, se retrouvent à la paroisse Saint-Martin, la seule sur la Commune de Bezons. Saint-Martin de Bezons fait partie du doyenné d'Argenteuil. Le Curé de la paroisse est le Père Eudes Samba depuis le 11 Octobre 2015.