map

73 rue Edoudard Vaillant,
95870 bezons
01.39.47.67.50

Dimanche 24 Juin 2018 : Fête de la Nativité de Saint Jean-Baptiste.

Isaïe 49, 1-6 ; Ps 138 ; Ac 13, 22-26 et Lc 1, 57-66.80

Chaque personne est unique, dit le commun des mortels. C’est une évidence. Cette évidence s’applique aussi aux personnages de la Bible : patriarches, juges, prophètes, rois, consacrés, prêtres, Apôtres et, pour finir Jésus. Aujourd’hui, 12 ème dimanche du temps ordinaire, nous fêtons la Nativité d’un des personnages les plus illustres de l’histoire du Salut et de la Bible : Jean-Baptiste. En effet Jean-Baptiste est Unique et Particulier. Avec Jésus, il est la seule personne de la Bible dont le jour anniversaire de sa naissance prime sur le dimanche, dimanche jour de la résurrection du Seigneur. Pour rappel, dans la liturgie catholique, toutes les fêtes des Saints qui tombent un dimanche ne sont pas fêtées. Parlant de lui, Jésus le désigne comme le plus grand des enfants des hommes. Sans doute parce que de tous les prophètes c’est lui qui désigna le Messie, l’agneau de Dieu. On peut donc comprendre l’importance de ce personnage dans l’histoire du Salut. Il était encore dans le sein de sa mère quand il tressaillit d’allégresse à l’approche du Sauveur. « D’où m’est-il donné que la mère de mon Seigneur vienne jusqu’à moi ? Car, lorsque tes paroles de salutation sont parvenues à mes oreilles, l’enfant a tressailli d’allégresse en moi.»(Luc 1, 43). L’événement de la rencontre de Marie avec Elizabeth, sa cousine, la mère de Jean, confirme les propos du prophète Isaïe, entendu dans la première lecture : « j’étais encore dans les entrailles de ma mère quand il a prononcé mon nom. »

Jean-Baptiste est unique et particulier du fait qu’il est, pour les chrétiens, le dernier prophète d’Israël. Par sa prédication et le baptême qu’il propose aux foules, il annonce et prépare la venue de Jésus. Et sa rencontre avec Jésus marque la fin de sa prédication et le début de celle de Jésus. Il marque la limite entre l’ancienne alliance et la nouvelle alliance. Il clôture prophétisme des pères et inaugure l’ère chrétienne. Sa nativité n’est pas à mettre en marge de sa particularité, car plus personne, dans la ville comme dans les familles de Zacharie et de sa femme Elizabeth, n’attendaient encore de voire ce couple tenir un enfant dans leurs mains ; leurs âges ne le permettant plus. Le miracle de sa nativité vient donc mettre fin à une limite. Limite qui consiste à penser que tout était fini pour ce couple, concernant leur désir d’avoir une progéniture. Nous pouvons retenir que la grâce de Dieu n’a pas de limites et, Dieu non plus. Jean-Baptiste est Unique et Particulier par le nom que lui donnent ses parents. C’est un nom qui fait rupture avec la tradition et la culture, en ce qui concerne la manière de nommer un nouveau-né. Selon la tradition, l’enfant devrait porter soit le nom de son Père, soit le nom d’un des parents du Père ou de la mère. « …Ils voulaient l’appeler Zacharie comme son Père. Mais sa mère déclara : Non il s’appellera Jean. » A l’affirmation de ce nom par le Père, au moyen d’une tablette de pierre puisqu’il ne disposait plus de ses facultés de langage et d’audition, la langue de celui-ci se délia. Zacharie parle et bénis Dieu.

C’est delà que nous vient la prière que l’on appelle le Cantique de Zacharie (Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël, qui visite et rachète son peuple. Il a fait surgir la force qui nous sauve……). En entendant et en voyant cela les voisins et tous les proches se questionnent : Que sera donc cet enfant ? EH oui chers frères et sœurs, Jean-Baptiste sera et, est le signe d’un Dieu qui n’a pas de limite dans son action. Un Dieu capable d’avancer, de déplacer, de renverser les limites et les données du cours de l’histoire de l’homme et de l’humanité. Un Dieu capable de créer de la nouveauté en temps voulu. La naissance de Jean-Baptiste relance la question de l’existence ; elle la ramène à Dieu. La
nativité de Jean-Baptiste fait sortir chacun de l’épaisseur du quotidien, de l’habituel, du toujours comme ça et pas autrement. Jean-Baptiste est le signe du « Sans limite » de Dieu, mais en même temps de l’exemple de
la sobriété du serviteur de Dieu et de la simplicité même de Dieu. « Sans limite » parce que sa naissance déroge à toutes les règles et connaissances de la génétique. Et le nom qu’on lui donne rompt avec ce qui s’est toujours fait.
Exemple de la sobriété de Dieu parce que Jean-Baptiste vivra dans le désert, se nourrissant de sauterelles et de miel sauvage, enfin se couvrant de peaux d’animaux. Tout ceci pour qu’il soit une lumière pour son peuple et pour la suite des âges. Une lumière pour ramener Jacob à Dieu, et rassembler Israël comme nous l’avons entendu dans la première lecture (Isaïe 49, 1-6).


Jean-Baptiste est l’exemple de l’Homme, créature de Dieu, Don de Dieu, Grâce de Dieu (comme le dit son nom), vivant dans ce monde dans l’attente de rencontrer Dieu, et en attente de la réalisation du Règne de Dieu. « Préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers. Tout ravin sera comblé, toute montagne et toute colline seront abaissées ; les passages tortueux seront redressés, les chemins rocailleux aplanis ; et tous verront le
salut de Dieu. » (Luc 3, 4-6). « Que sera cet enfant ? » Jean-Baptiste est celui qui tient en éveil son peuple pour le préparer à rencontrer le Seigneur dans la Personne du Christ-Jésus. Il prépare les cœurs des
gens à la venue du règne de Dieu. Nous vivons dans un monde qui de façon perpétuelle, a besoin des éveilleurs de conscience. Un monde qui s’accommode trop souvent aux schémas que nous imposent nos habitudes et nos coutumes. Que la fête de la nativité de Saint Jean-Baptiste nous aide à travailler pour le renouveau des consciences et des habitudes, dans un monde en pleine mutations.
Nous sommes tous des Jean-Baptiste parce que né de la volonté de Dieu. Alors, soyons des éveilleurs de la foi en Dieu, des portes parole de la Bonne Nouvelle, des portes paroles du Règne de Dieu, des artisans travaillant pour la rencontre de notre monde avec Dieu.


Bonne fête de Saint Jean-Baptiste à tous et, soyons tous des Jean-Baptistes.

38

A propos de la paroisse

La paroisse Saint-Martin de Bezons a été construite à la rue Edouard Vaillant en 1937 - 1938. Tous les fidèles, un peu plus de 400, se retrouvent à la paroisse Saint-Martin, la seule sur la Commune de Bezons. Saint-Martin de Bezons fait partie du doyenné d'Argenteuil. Le Curé de la paroisse est le Père Eudes Samba depuis le 11 Octobre 2015.