map

73 rue Edoudard Vaillant,
95870 bezons
01.39.47.67.50

Messe de l’Ascension-année B.

Messe de l’Ascension-année B.

Marc 16, 15-20

 

Le texte que nous venons d’écoute en cette fête de l’ascension du Seigneur, clôture l’Evangile de Jésus Christ selon Saint Marc. C’est la finale de Marc dirons-nous en terme simple. Curieusement cette finale a le même temps que le début decet Evangile : l’Envoi en Mission.En effet le début de l’Evangile de Marc commence aussi par une mission que Dieu confie au prophète Isaïe : « Voici, j’envoie mon messager en avant de toi, pour préparer ton chemin.» Au cœur de cette mission, se trouve la question de la foi.

Vous le savez, il n’est pas rare d’entendre des questions du genre : « A quoi ça sert d’avoir la foi ? Qu’est-ce que ça change dans la vie. » L’histoire de l’Eglise, la vie de nombreux saints à travers les siècles, les nombreuses personnes qui ont repris goût à la vie grâce à Jésus-Christ, attestent et confirment que la Foi peut tout changer.

Jésus ressuscité envoie ses disciples, les apôtres, proclamer l’Evangile dans le monde entier avec la garantie d’être toujours à leur côté, de travailler quotidiennement avec eux. Cette mission vise de faire naitre la foi en Jésus Ressuscité et en sa parole ; Accueillir cette parole, se convertir et se faire baptiser. Accueillir l’Evangile et se faire baptiser sont gage du salut « Celui qui croira et sera baptisé sera sauvé ». Cette mission est celle de toute l’Eglise ; elle est  celle que Jésus, à travers son Eglise confie à chaque baptisé, à chaque croyant, à chaque chrétien. Elle est la mission même de Jésus. Mission reçu du Père des cieux. Il faut que la Bonne Nouvelle d’un Dieu Père, qui sauve les hommes, en les rassemblant près de lui par son Fils, parvienne au monde entier. Mais pour que cette nouvelle atteigne tous les peuples, Jésus a besoin de se multiplier. C’est ce qu’il a fait en constituant le groupe des 12, puis des 72, puis de toutes les personnes dont nous parlent les Evangiles. C’est ce qu’il a fait également après la résurrection.  Voilà pourquoi l’Evangile doit être proclamé dans toutes les nations avec la même abnégation que Jésus, de sorte que l’action de Dieu manifestée dans la vie et l’oeuvre de Jésus se manifeste encore par la parole dont les disciples sont porteurs.

Jésus qui rejoint son père dans les cieux ne se fait donc pas retraité. Il continue de travailler aux côtés de ceux qui ont accueilli la Bonne Nouvelle, la proclament à leur tour et proposent à leurs semblables la vie nouvelle d’enfants de Dieu. Comment reconnaître les disciples de Jésus ? Au nom de Jésus ils expulsent les démons (Entendez à la fois les esprits mauvais et tous les penchants mauvais qui avilissent la vie de l’homme crée à l’image de Dieu), ils parlent un langage nouveau dont le principal code est : « Aimez son prochain comme soi-même », ils guérissent les malades (les malades physiques mais également spirituels) et, dans les épreuves Dieu ne les abandonne pas : « ils prendront des serpents dans leurs mains et, s’ils boivent un poison mortel, il ne leur fera pas de mal ». Essayons de décrypter ces images qui sont d’une certaine époque.

Nous sommes tous atteints aujourd’hui par le venin de la violence et des attentats qui causent de grandes désolations ; le venin des guerres fabriquées en laboratoire et imposées aux peuples de tous les continents, surtout des continents dits pauvres, le venin du mépris pour les plus faibles,….. Tous, nous sommes contaminés par ces poisons qui détruisent notre vie. Certains, c’est nous qui en sommes les sources et d’autres nous viennent de l’extérieur, des gens autour de nous. Pèle mêle on peut citer : l’alcool, la drogue, l’égoïsme, la phobie de l’étranger, la haine, la vengeance, la médisance, la calomnie, la jalousie, le complexe de supériorité ou son contraire,  etc.

Des handicaps physiques qu’ils peuvent causer, ces poisons deviennent très vite des handicaps psychologiques (dépression, découragement, perte du sens, inaction, intolérance, …) qui nous diminuent et rendent notre vie insupportable.

Les signes qui accompagnent ceux qui auront cru nous invitent à balayer la peur qui peut constituer un obstacle.Ils nous disent que l’Evangile est une force de libération et de changement. Nombreuses sont les personnes qui sont transformées par la foi. Au contact de Jésus, elles ont changé leur vie. Exemple : Pierre et les apôtres, Paul de Tarce, Marie-Madeleine, Zachée, la Samaritaine, l’aveugle de Jéricho, Thérèse d’Avila, Ignace de Loyola, etc.

Le message de Jésus en ce jour de l’ascension c’est que les disciples sont en mesure d’activer cette force de libération et de changement, de combattre le mal sous toutes ses formes. Jésus nous envoie mettre la main à la pâte. Il nous dit : luttez contre le mal et tous les poisons de votre monde. Vous pouvez vaincre le mal car je suis avec vous tous les jours et mon esprit vous accompagne.« Reste avec nous, le soir approche et le jour s’abaisse », disent les disciples d’Emmaüs. Et Saint Paul d’ajouter : « Si Dieu est avec nous, qui sera contre nous » ou « Qui peut nous séparer de l’amour de Dieu qui est Jésus-Christ ».

Merci Seigneur Jésus pour ta Parole qui nous rassure. ‘’ A qui irions-nous Seigneur, tu as les paroles de la Vie éternelle’’ Amen !

 

 

121

A propos de la paroisse

La paroisse Saint-Martin de Bezons a été construite à la rue Edouard Vaillant en 1937 - 1938. Tous les fidèles, un peu plus de 400, se retrouvent à la paroisse Saint-Martin, la seule sur la Commune de Bezons. Saint-Martin de Bezons fait partie du doyenné d'Argenteuil. Le Curé de la paroisse est le Père Eudes Samba depuis le 11 Octobre 2015.