Parole du 34 ème dimanche du temps ordinaire, année A " le Christ, Roi de l'Univers "

Insensibilité, indifférence, enfermement sur soi, rester à l'écart de ce qui se fait autour de nous pour soit disant éviter d'avoir des soucis avec des gens, des voisins, des collègues de service, des personnes rencontrées çà et là; se cacher derrière des solutions du genre: je n'ai rien à donner, je ne saurais pas faire, je suis incapable de..., qu'il aille voir les services appropriés,... Voilà des comportements, des raisonnements et des attitudes qui nous font pécher par omission le plus souvent et, pour lesquels nous risquerons d'être surpris et de nous retrouver du côté des disgraciés de la parabole de ce trente quatrième dimanche du temps ordinaire de l'année A. 

L'Evangile de ce dimanche du Christ, Roi de l'univers (Matthieu 25, 31-46), rejoint celui du trente troisième dimanche ordinaire (Matthieu 25, 14-30) - la parabole des talents.

Oui! Fructifier les talents, c'est aussi être en mesure de remarquer l'autre qui a faim de pain et de riz, de savoir reconnaître celui qui a faim de dignité, faim de tendresse, faim d'amitié, faim de vie spirituelle.

Dieu nous jugera sur l'amour, et les critères de ce jugement, ce ne sont pas des actions avec éclat, ce n'est pas la densité des " curriculum vitae ", ce n'est pas le nombre d'années passées à la tête d'une structure, ce n'est ni le nombre d'associations créées, mais ce sont tous les petits gestes d'attention et d'affection à l'égard d'une personne. Personne affamée, personne mal vêtue, personne emprisonnée, personne malade, personne étrangère, personne seule.....

Puisse le Seigneur nous aider à emprunter le chemin de l'amour qui nous ouvre les portes du banquet céleste.

                                                                                                          Père Eudes Samba