Seigneur, Seigneur, ouvre-nous !

Evangile du 32ème dimanche Ordi-A :  Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 25,1-13

 

Le monde est beau. Mais il porte des questions, des phénomènes de société, qui doivent nous faire réfléchir. Face à la cruauté grandissante, au capitalisme sauvage, aux antivaleurs en phase d’être désormais prises pour  des normes universelles de l’Humanité, il nous faut devenir sage, comme les cinq jeunes filles prévoyantes de l’Evangile de ce jour.

Des sages qui se posent des vraies questions comme : où va le monde ? Quel est le sens de la vie ? Qu’est-ce qui primordial pour les humains ? Ces questions nous éviteront de nous retrouver dans le lot des cinq autres jeunes filles insensées qui n’ont pu entrer dans la salle des noces avec l’Epoux. Nous avons ainsi dire besoins d’être sages. Et la source de la sagesse, la vraie que nous puissions espérer se trouve en Dieu et dans la personne du Christ. La SAGESSE. C’est elle que nous devons toujours chercher. Elle se laisse trouver par ceux qui la cherchent. A travers elle, c’est Dieu qui vient à nous, jusque dans la personne du Christ-Jésus. Celui qui la cherche est surpris de la trouver assise devant sa porte. Elle nous aide à avoir un discernement en toute occasion. Quiconque veille pour la rencontrer est très tôt délivré de ses soucis. Au détour des sentiers elle apparaît avec un visage souriant à ceux qui sont dignes, à l’instar des 5 jeunes filles prévoyantes.

Père Eudes Samba