PENTECÔTE 2017/A « La Paix soit avec vous » Jn 20, 19-23

Aujourd’hui, quel magnifique cadeau nous apporte notre Dieu, en cette fête de Pentecôte ! Comme des petits enfants, déballons avec gourmandise la visite de ce presque nouveau venu dans l’histoire chrétienne. En effet, nous recevons deux récits qui nous introduisent à l’effusion de l’Esprit dans notre monde … le récit des Actes des apôtres, tout entier en couleurs de feu, de paroles, d’enthousiasme communicatif, de tempête … et le récit de St Jean, tout en discrétion, portes closes, murmure, paix … Ce qui compte, ce ne sont pas les signes extérieurs, c’est la ‘Pentecôte intérieure’, la douce effusion de l’Esprit au plus profond des cœurs. Nous le savons, nous qui commençons chacune de nos journées par nous relier à Lui :Oui, nous vivons AU NOM DU PERE, ET DU FILS, ET DU SAINT ESPRIT.

 

J’ai choisi de déballer avec vous le cadeau de St Jean, celui que nous venons d’entendre. Il nous arrive du 1er jour de l’histoire chrétienne, du 1er dimanche de l’histoire. Tout est verrouillé ! Et Jésus est là, vivant ! « La Paix soit avec vous ! » C’est la joie ! Au passage, seuls les évêques nous saluent de cette façon. Privilège de successeur d’apôtre ! Moi, simple prêtre, je vous dis (quand vous êtes debout et pas comme un signal pour vous lever) : « Le Seigneur soit avec vous » La réponse, j’aime celle adoptée il y a longtemps par les évêques du Portugal : « Eleestà no meio de nos » c’est-à-dire : « Il est là au milieu de nous », qui me semble mieux que« Et avec votre esprit», difficile à comprendre. En souhaitant la paix, Jésus montre ses plaies. Oui, c’est au prix de la mort de Jésus, nous dira St Paul que le Père nous donne l’Esprit de son Fils. « Le Seigneur soit avec vous » répète Jésus. Il le répète comme pour l’enraciner plus profond en eux. Il peut alors dire aux apôtres la parole qui ouvre l’avenir : « De même que le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie. » Et voilà que Jésus ‘souffle’ sur ces hommes. Un récit de la création racontait que Dieu, à l’origine, avait « soufflé dans les narines de l’homme l’haleine de vie. » Jésus serait-il en train de recommencer l’homme, de le créer à nouveau ? « Recevez l’Esprit Saint » Oui, Jésus refait le monde. Il donne à ces hommes et à tous ceux qui accueilleront ce trésor de refaire sans cesse le monde. Ils vont à leur tour pouvoir débarrasser le monde du péché, c’est-à-dire du mal, pour le transfigurer. Et ceci n’est pas le privilège des prêtres. Et j’ose dire, ce n’est pas le privilège des seuls chrétiens. Je viens de relire la ‘déclaration de notre évêque au cœur des élections présidentielles : « Vivre ensemble dans le respect de chacun » Elle est tout aussi valable pour les élections législatives que nous sommes sur le point de vivre. « Deux repères d’Evangile doivent nous habiter : le premier, le respect inconditionnel de tout être humain. Le second point concerne la recherche du bien commun, la recherche d’une forme de vivre ensemble qui permette à chaque personne et à chaque famille de trouver leur place dans la société. » Oui, le cadeau de l’Esprit Saint donné au 1er jour de l’histoire chrétienne, est pour tous et par tous. Chrétiens, nous avons le privilège de connaître le cadeau du Père et de Jésus. Avec tous, déballons le cadeau de la vie, avec joie, conscience et respect !

PN